L’association les Lufteaux, près de 15 ans après sa crĂ©ation, cultive toujours son instabilitĂ©, toujours en Ă©volution, sans jamais renier son ADN (un subtil mĂ©lange de ludique et d’historique).
Nous ne restons donc jamais inactifs et avons avancé ces derniers mois sur pas mal de sujets, que ce soit du point de vue structurel & organisationnel ou pratique:
– La liste des effets nĂ©cessaires a une bonne pratique a Ă©tĂ© revue : il fallait clarifier les Ă©lĂ©ments obligatoires pour la tenue de parade, la tenue de corvĂ©e, la tenue de sport et Ă©videment trouver & proposer des fournisseurs ainsi qu’assurer la polyvalence maximum de la tenue de base ; c’est dĂ©sormais chose faite !
– Une trame de planning journalier couvrant tous les domaines de l’activitĂ© a Ă©tĂ© mis au point, il intègre dĂ©sormais impĂ©rativement un mix d’élĂ©ments de roleplay (appels, couleurs, corvĂ©es par groupe), de formations (drill, ordre serrĂ©, ateliers divers), d’exercices pratiques immersives (escarmouches, marches) et d’activitĂ© associatives (sĂ©ances photos/vidĂ©os, atelier plaques d’identitĂ©, Soldbuch).
– Un gros travail de recherches et d’Ă©changes avec des camarades de l’Europe entière s’est vu effectuĂ© pour trouver nombre d’informations manquantes Ă  l’amĂ©lioration de nos pratiques (mouvement de drill, levĂ©e des couleurs, règles de saluts, enseignement tactique, etc…) ; ce qui nous permet dĂ©sormais de pouvoir aller de l’avant.
– Nous avons remis au goĂ»t du jour la Feldpost avec des courriers respectant une charte historique, remis par les participants au dĂ©but du weekend mais aussi une adresse Email disponible pour tous ceux qui veulent Ă©crire aux membres (y compris les extĂ©rieurs Ă  l’activitĂ©).
– Nous accentuons nos efforts de formations tout azimut, que ce soit pour les cadres de terrains ou les cadres associatifs. C’est indispensable pour garantir la pĂ©rennitĂ© de nos activitĂ©s et notre autonomie. Les membres volontaires et impliquĂ©s se voient investis dans leur loisir, ils ont la possibilitĂ© d’apporter leurs idĂ©es de dĂ©veloppements et donc ont la garantie de ne pas ĂŞtre maintenus dans une stagnation dans leur pratique – y compris en devenant encadrants.

L’application de ces Ă©volutions dans notre pratique est dĂ©jĂ  effective et les retours des membres sont très encourageants.
Nous envisageons aussi ponctuellement l’organisation d’une distribution de solde avec de la monnaie factice mais ayant cours dans notre activitĂ© avec la mise en place notamment d’un foyer du soldat. Comme on le voit, les sujets d’amĂ©lioration de l’immersion sont infinis et leur traitement n’ont de limite que la capacitĂ© de l’association Ă  les traiter.
L’établissement du calendrier reste, au vu de l’actualitĂ©, un très gros travail qui mobilise de plus en plus de membres. Au delĂ  de trouver des points de chutes variĂ©s adaptĂ©s, il faut aussi y Ă©laborer des activitĂ©s originales, organiser la venue de camarades extĂ©rieurs, Ă©tablir des budgets, gĂ©rer la communication (affiches, articles…), organiser des points d’Ă©tape, ce qui est assez loin des aspirations de la majoritĂ© des adhĂ©rents. Malheureusement, le manque de structuration, de travail et le grand amateurisme des pratiquants du milieu des loisirs historiques fait que l’ensemble de notre activitĂ© repose presque exclusivement sur nos Ă©paules.

Le recrutement bat son plein, fidèle Ă  son Ă©clectisme habituel (tous âges, sexes, milieux socio-professionnels, dĂ©jĂ  reconstitueurs ou non, toutes zones gĂ©ographiques…) et nous rĂ©unissons de plus en plus rĂ©gulièrement 20 adhĂ©rents lors des sorties. L’effet de nombre permet un rĂ´leplay plus immersif avec l’Ă©tablissement de groupes, qui rendent nĂ©cessaire une bonne hiĂ©rarchisation des tâches et fonctions. C’est aussi pour les membres une garantie de voir respecter nos pratiques mĂŞme dans les activitĂ©s organisĂ©es par d’autres. Une notion de rĂ©alisme importante est d’avoir des effectifs permettant l’immersion dans une vraie structure collective de type militaire, ce phĂ©nomène est le plus souvent mal reprĂ©sentĂ© par les associations du milieu qui atteignent rarement la dizaine de pratiquants, pas toujours homogènes, et le plus souvent sans hiĂ©rarchie effective ou formĂ©e. Nous voyons donc l’accroissement de nos adhĂ©sions qui atteignent dĂ©sormais presque les 60 avec beaucoup de satisfaction d’autant que cela prouve que notre dĂ©marche est comprise, suscite de l’adhĂ©sion et que les membres sont confiants en notre capacitĂ© Ă  leur permettre de rĂ©aliser leurs envies de loisir.
C’est Ă©videment un signe de bonne santĂ© pour l’association.

En conclusion, je dirais que les fondamentaux sont très bons en ce moment, il y a de l’envie des membres de participer, d’Ă©voluer, d’amĂ©liorer leur pratique, de conquĂ©rir de nouvelles dimensions, d’agrĂ©ger des dĂ©marches et des membres et globalement, grâce au travail de tous, ça fonctionne !
Tout ce long dĂ©veloppement que je viens d’accomplir n’engage que moi, penseront certains, et je suis d’accord ! ; la justice immanente, la seule rĂ©alitĂ© qui vaille est celle qui existe sur le terrain.
Rendez-vous donc aux rĂ©sultats fin Aout pour un Kriegspiel ou mi-septembre pour Rush Out, notre Mass larp avec près de 180 participants venus de l’Europe entière !

© 2021 - Les Lufteaux - Tous droits réservés - Mentions Légales
Top ↑
Suivez-nous: