Comme toujours, il est difficile de trouver l’inspiration pour mon petit mot trimestriel; cette fois en plus, les activités ne furent pas nombreuses et les perspectives pour l’été ne sont pas très claires…
Au moment où nous nous préparions pour notre plus gros événement de l’année, nous nous sommes fait rattraper par l’actualité et nous avons du, la mort dans l’âme, comme beaucoup d’autres, reporter notre activité “Pursuit to Westwall”.
Je saisis l’occasion pour remercier tous les interlocuteurs qui se sont investis dans ce projet, de l’organisateur le plus zélé au modeste participant, et qui n’ont pas souhaité annuler leur participation en dépit du report de date !
Peu importe désormais le résultat final, nous avons d’ores et déjà beaucoup capitalisé en expérience quant à l’organisation d’un tel événement, qui nous a surpris par l’engouement qu’il a suscité dans le petit lanterneau de la reconstitution. Il faut dire que nous nous étions donné beaucoup de mal pour rassembler le terrain parfait, des véhicules enthousiasmants, de l’armement en quantité et tous les divers sous-traitants nécessaires à ce genre d’événement et ce, sans mettre en péril plus que nécessaire nos fragiles finances…

Au final nous avons du stopper les inscriptions aux environs de 150 participants, ce qui est, pour une manifestation privée, un sacré exploit et la preuve qu’il n’y a pas de plafond de verre ou autre excuse dans l’organisation de ce type de manifestation. Il suffit juste d’avoir une équipe avec l’expérience et la détermination nécessaire.
Ce fût l’occasion, avec des groupes constitués d’environ 70 fantassins de chaque côté, de réfléchir à l’organisation des équipes venant en ordres dispersés d’horizons très différents, de gérer des organigrammes de commandement, d’intégrer des rôles pour des catégories comme les infirmiers, la gendarmerie militaire, les cuisiniers etc…
Au final, avec la quantité d’inscrits, on touche des problématiques épineuses mais on échafaude aussi des ambiances de plus en plus immersives tout en essayant d’intégrer le plus grand nombre de passionnés dans leurs délires respectifs.
Bien entendu, il y aura invariablement des couacs et des ratés pour ce premier essai en France mais ce n’est qu’un premier jalon, un galop d’essai.
Nous consacrerons vraisemblablement le WE de pâques des années à venir à ce type d’organisation.

Nous remercions tous les organisateurs des événements auxquels nous avions prévu de participer et qui ont du, eux aussi, renoncer à leur manifestation. Les contacts sont pris et nous inscrivons notre démarche dans le temps long, 2021 arrivera bien vite !

Pour le reste, la vie de l’association continue tranquillement, nous saisissons le temps qui nous est donné pour réfléchir à nos orientations futures et travailler nos documents internes. Nous avons eu le plaisir d’avoir beaucoup de contacts durant la période de confinement, d’accueillir de nouveaux membres (dont certains sont pour partie déjà équipés !).

Les Lufteaux sont dans les starting-blocs prêts à bondir dès que la situation de blocage tout azimut liée à l’épidémie rendra les activités dynamiques en tenue possible !
Restez à l’écoute sur nos canaux de communication habituels pour nous retrouver dans nos aventures et n’hésitez pas à nous contacter pour tous les projets immersifs, dynamiques ou pour nous rejoindre pour partager vos envies de passionnés !

Voilà que 2019 tire sa révérence et nous aura apporté son lot de belles réussites et de nouvelles expériences !
On continue donc sur notre lancée pour 2020 avec l’envie chevillée au corps d’aller plus loin dans la réalisation de notre passion. Pour ça, attendu que rien ne tombe jamais du ciel, la méthode est toujours la même : du boulot, des efforts et au bout, les résultats !
On n’avance aussi qu’en prenant des risques donc continuons à sortir de nos zones de confort !..

Ainsi donc dès cette année 2020, nous proposerons à tous les reenactors motivés par un long we en conditions tactiques, une reconstitution privée, avec pour la première fois en France, un spot de jeu de 20Ha, avec terrain semi-urbain, bois, usines & présence de matériel lourd et armurier pour permettre à tous les participants des déplacements sans encombres, le tout de façon complètement immersive !

L’argent étant toujours le moteur de la guerre (!), l’inscription à cet événement se fera pour une somme dérisoire car c’est aussi une de nos préoccupations : offrir au plus grand nombre la possibilité de participer.
Évidement, le nombre est aussi un critère important de réalisme pour offrir une bonne immersion…

Investir aussi de nouveaux champs du possible au travers de coopération avec les équipes d’organisation de meetings aériens de Warbirds est un de nos nouveaux objectifs. Classe et impressionnant, rassemblant des équipements de rêves en rapport avec notre thème !.. Nous allons donc saisir les occasions d’y pratiquer des expériences uniques comme le straffing et les attaques en piqué…

Notre colonne de véhicules autonomes avance doucement et le nombre de véhicules opérationnels s’accroit d’année en année. Les innombrables problèmes de logistique, de maintenance, d’organisation et de coûts ne sont pas venus à bout de notre détermination ! Le projet a plus ou moins long terme est de donner une existence à cette colonne le plus souvent possible lors des reconstitutions, pour le plus grand plaisir des participants et des spectateurs.

Nous poursuivons aussi les coopérations internationales au travers de l’investissement dans l’organisation de manifestations pour saisir les meilleurs opportunités. C’est un travail de longue haleine pour maitriser l’environnement et voir ce que nous pouvons apporter à nos partenaires et à nos membres.

Cette année, nous allons aussi continuer de faire évoluer nos partenariats pour aller vers des spots différents et renouveler l’intérêt de nos membres dans les activités.

On poursuit aussi la main tendue vers nos camarades féminines à qui on essaye d’aménager une place dans le milieu !..

2019 était une année anniversaire réussie, 2020 sera meilleure encore pour les Lufteaux ! Rejoignez donc vite notre équipe pour notre 14ème année d’existence !
Bonne année à tous et à très vite sur les terrains !..

Encore un été de passé et pour cette 75ème année de commémoration, les Lufteaux auront bien rempli leurs contrats envers tous les amateurs d’histoire.
Notre démarche historique peut parfois sembler déconcertante pour certains reconstitueurs. Mais elle est toujours dictée par une seule préoccupation : le plaisir des membres de l’association, l’échange avec les passionnés de tous bords.
Hélas, les opportunités que nous trouvons sont souvent sujettes à des contreparties qui sont parfois un peu compliquées à intégrer à une démarche de reconstitution scrupuleuse.
La vie étant faite de compromis, notre activité n’échappe pas à la règle… A chaque fois qu’on marque un point dans un sens, c’est au détriment d’un autre.

Ainsi, dans le calendrier de notre association, on peut trouver des éléments très immersifs et minimalistes (comme le we « 15km Sac à dos ») mais qui ne nous permettent pas de déployer l’ensemble de notre matériel, ni de faire des batailles, ni même ne permettent d’utiliser nombre d’équipements historiques (pour des raisons de réglementation, etc…).
On trouve aussi des événements où l’on peut disposer de toute la palette de matériels et d‘activités, mais dans ce cas, ils se déroulent sur un territoire plus limité et avec une partie de démarches tournées vers le public (qui ne permettent pas une bonne immersion). Il est parfois bien difficile de gérer les priorités tant les critères sont nombreux à intégrer pour permettre l’expérience de vie sur le terrain la plus intéressante possible.

Il est tout de même des rares occasions où l’on a plus ou moins carte blanche pour faire tout ce que bon nous semble en matière de jeu historique, avec tous les moyens dont on puisse rêver et nous avons la chance pour cela de participer régulièrement aux événements organisés par 2AiE. Par exemple, en Août autour de Mortain, nous avons participé à 10 jours de manœuvres sur les lieux historiques, aux dates historiques, sans limites de territoires, avec le paquetage, l’uniforme complet, l’armement, les véhicules et bien entendu des adversaires à combattre, des points stratégiques et des missions à accomplir.

Hélas, là aussi, on a dû composer avec la propriété privée des uns et des autres, le modernisme des villes que nous traversions parfois, les obligations envers les communes qui nous recevaient et la curiosité (toujours bienveillante) des badauds.

Lufteaux_Mortain_2019

Au nombre des critères qui permettent de juger de l’activité d’une association, et suite à l’avènement des réseaux sociaux, on a vu ces dernières années la photographie prendre une importance démesurée. La recherche d’une reconstitution parfaite est une possibilité qui existe dans la reconstitution photographique parce qu’elle ne s’attache qu’à l’apparence des choses, sur un temps bref et un espace choisi. La sélection de modèles, quelques recherches, de l’équipement et un bon photographe permettent d’avoir des résultats bluffants.
Évidemment, on est loin du même résultat après deux jours de tempête passés sous la Zeltbahn à dormir par terre avec sa couverture dans son uniforme boueux. Les anglo-saxons utilisent le terme « d’histoire vivante », qui souligne l’importance de l’expérience de vie sur le terrain.
Malheureusement pour le côté expérimental et immersif de l’activité, il faut faire des compromis.
La pratique de l’histoire vivante n’étant pas une religion mais un loisir, chaque reconstitueur doit savoir où il veut placer la barre entre l’apparence du réalisme et le réalisme des situations vécues.
Les Lufteaux ont choisi leur camp et vous attendent donc les pieds dans la boue !

Je ne me reconnais pas dans le mot de reconstitueur tel qu’on l’entend dans le monde de la seconde guerre mondiale en France.

Les pratiquants y considèrent de s’habiller en tenues originales, se mettent en scène le temps d’une photo, occupent leur we en défilé, commémoration, pot des anciens, du maire, etc…, organisent des ballades touristiques en véhicule et uniformes, des bourses aux armes, mais ne mettent presque jamais en scène les acquis liés à l’apprentissage des rudiments des techniques militaires au travers de jeu ou de mise en scène de bataille.
Les activités mémorielles et associatives doivent exister, mais c’est dramatique quand elles constituent 99% des activités proposées par les clubs français.

Cette année, nous avons eu des opportunités formidables créées par des groupes étrangers sur notre propre sol, des reconstitutions de rêve avec vie sur le terrain dans des conditions opérationnelles, batailles et blindés durant 10 jours aux dates et lieux historiques et nous peinons à rassembler 20 Français sur les 200 participants (dont certains viennent d’Amérique, de Pologne ou de Russie pour participer). Quel gâchis…

Reconstitueurs de l’époque de la seconde guerre mondiale, allons donc visiter un bivouac de la grande Armée de Napoléon, des templiers ou les Romains, nous en apprendrons beaucoup sur le sens du mot de reconstitution historique tel qu’il est vécu par les pratiquants des autres époques. Allons assister à une événement en Angleterre, en Belgique ou en Hollande et nous constaterons combien notre niveau hexagonal est médiocre…

Si on veut que l’intérêt pour l’histoire et l’histoire vivante de la seconde guerre mondiale restent fort, attirent les jeunes passionnés, il faut que nous nous remettions en cause. Beaucoup d’associations ne comptent plus aujourd’hui que des cheveux argentés dans leurs rangs clairsemés.

Où sont les grands événements qui rassemblent, les groupes leaders qui tirent vers le meilleur, nos représentants auprès des autorités, nos médias?
Il n’y a aucune fatalité à cette médiocrité, il suffit juste de se secouer et de remettre l’ouvrage sur le métier …
Membres des associations, nous sommes les premiers responsables ! Soyons exigeants, cessons de considérer des contingences de proximité, de praticité ou d’esthétisme uniformologique aux nombres de nos critères d’adhésion. C’est le degré zéro de l’intérêt historique.

Des solutions, des alternatives existent et si ce n’est pas le cas, certains les créeront pour vous comme Les Lufteaux le font depuis bientôt 15 ans, relevant chaque fois les défis qui paraissaient impossibles, se jouant des critiques et des quolibets, repoussant toujours plus loin les limites de l’activité !

Prenez votre destin en main, offrez-vous la meilleure chance de pratiquer telle que ce que vous avez toujours imaginé, rêvant le nez dans vos bouquins, vos maquettes ou dans vos jeux vidéos. Donnez du sens à l’usure de vos uniformes, vos grades, vos médailles, à votre présence parmi les autres passionnés, rejoignez les Lufteaux et participez à l’aventure palpitante de l’histoire vivante, un jeu de rôle grandeur nature !

David (Président)

reconstitution Lufteaux 2019

Depuis bientôt 15ans, je me mets régulièrement devant une page blanche pour rédiger des petits bilans d’étape et parler aux visiteurs de nos activités… Que de changement depuis les premières aventures et bien peu de membres de ces premières années épiques nous font le plaisir de leur présence à nos côtés aujourd’hui !

Heureusement, il me semble que l’esprit est toujours le même : exigence, camaraderie, aventures, bienveillance et ambition aussi. 

L’assemblée générale de ce début d’année aura été l’occasion d’un bilan comme toujours positif, le nombre de membres est régulier (autour de 45/an), l’activité est régulière (entre 10 et 15 rencontres/an) et les divers investissements toujours au rendez-vous (cette année, une tente collective pour l’hiver). Au niveau investissement personnel, les membres investissent eux aussi dans l’activité (camion, canon ou plus modestement matériel de bivouac).

La réalité du monde de la reconstitution en France étant ce qu’elle est, nos yeux sont de plus en plus tournés vers des synergies avec d’autres groupes et camarades Européens pour essayer que tous ensemble, nous puissions développer de grands rendez-vous à l’occasion des dates anniversaires qui vont arriver en cascade dans les 5 années à venir (et dans un premier temps surtout cette année pour le 75ème anniversaire de la libération). Nous essayons de dépasser le cadre de nos simples démarches pour faire advenir des événements plus intéressants et impressionnants pour nos membres participants et aussi pour le public, bien entendu.

Par ailleurs l’histoire de la seconde guerre mondiale étant au cœur de notre culture Européenne, les échanges avec des citoyens venus de tout le continent (voire souvent de plus loin encore) est toujours l’occasion d’échanges fructueux et intéressants. Espérons que nous arriverons à structurer un peu cette « internationale » de la reconstitution qui pourrait être si intéressante pour tous.

Nous avons déjà démarré l’année en fanfare, sous un temps cataclysmique, élément sur lequel on peut toujours compter lors des reconstitutions en Février. Nous ne nous limitons toujours pas à quelques sorties annuelles dans des conditions clémentes. « La reconstitution chez les Lufteaux commence là ou celle des autres s’arrête » avait dit un membre il y a déjà bien des années. Pas de journées photos, pas de défilés, pas de ballade en véhicule au programme cette année encore, qu’on se le dise !

A très vite sur les terrains ! 

David

Ps : Nous sommes toujours heureux d’intégrer de nouveaux passionnés d’histoire militaire et nous avons toujours des postes à pourvoir dans tous les domaines, que ce soit de l’administration, la mécanique, de l’encadrement de terrain ou tout simplement dans le rang avec les autres camarades, donc n’hésitez pas à nous contacter. La reconstitution dans notre association est très riche de possibilités.

Toutes nos actualités

Consulter le calendrier 2020 !

Contacter  les Lufteaux !

Galerie Photos

© 2020 - Les Lufteaux - Tous droits réservés - Mentions Légales
Top
Suivez-nous: